La mobilisation du 23 septembre 2021 devant le bureau du Premier Ministre à Montréal a porté fruit. Les journalistes Jean-Marc Salvet (Le Soleil) et Michel David (Le Devoir) publient deux éditoriaux sur la question de la réforme du mode de scrutin au Québec.

Parlez à Jean-Pierre Charbonneau de la persistance du décrochage électoral et vous sentirez très vite monter en lui une colère démocratique. Elle est d’autant plus grande que l’ancien président de l’Assemblée nationale du Québec a souvent l’impression que toutes les questions liées au mode de scrutin proportionnel n’intéressent plus ou pas suffisamment le système politico-médiatique.

La colère démocratique de Jean-Pierre Charbonneau – Jean-Marc Salvet

On s’était indigné avec raison de voir Justin Trudeau renier sans vergogne sa promesse de modifier le mode de scrutin, mais il l’avait au moins fait ouvertement. La façon hypocrite dont François Legault s’emploie à noyer la réforme à laquelle il s’était engagé par écrit, assurant alors qu’il ne voulait pas faire un Trudeau de lui-même et contribuer ainsi à alimenter le cynisme de la population, est encore plus choquante.

Pire que Justin Trudeau – Michel David

La mobilisation citoyenne ne faiblit pas. En octobre 2021, les 80 organisations de la Coalition pour la réforme du mode de scrutin, maintenant! tiendront des Marches citoyennes pour la démocratie dans 24 villes à travers le Québec.