FRANÇOIS LEGAULT RENIE SA PROMESSE DE RÉFORMER LE MODE DE SCRUTIN

MONTRÉAL, le 07 octobre 2021 – Ce matin, le premier ministre François Legault a déclaré à l’Assemblée nationale que le nouveau mode de scrutin proposé dans le projet de loi 39 ne serait pas adopté avant l’élection générale de l’an prochain.

À la question posée par le porte-parole de Québec Solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, sur sa volonté réelle de respecter sa promesse, le premier ministre a répondu : «Changer le mode de scrutin est quelque chose d’important, on ne peut pas faire ça du jour au lendemain, ça doit d’abord obtenir un consensus des partis à l’Assemblée nationale, donc dans le contexte de la pandémie, quand on regarde l’échéance qu’on a devant nous autres, c’est pas réaliste de penser qu’on va avoir ce grand débat important avant octobre 2022.» 

« En clair, cela signifie que le gouvernement n’a plus l’intention d’aller de l’avant avec l’étude du projet de loi 39 et que celui-ci ne sera pas rappelé lors de la nouvelle session qui débutera le 19 octobre. C’est une promesse rompue sous de faux prétextes avec un cynisme choquant. C’est une occasion manquée de conclure dignement plus de quarante ans de tergiversations sur cette réforme essentielle pour moderniser et rendre plus équitable notre démocratie réprésentative. Une fois de plus, les intérêts mesquins de la petite politique l’ont emporté sur une vision plus noble de l’Histoire. Nous sommes extrêmement choqués et déçus », a déclaré le président du Mouvement Démocratie Nouvelle (MDN), Jean-Pierre Charbonneau.       

Depuis la signature solennelle de l’entente transpartisane préélectorale de mai 2018 où il s’était engagé aux côtés des chefs du Parti Québécois, de Québec Solidaire et du Parti Vert du Québec, le chef de la Coalition Avenir Québec a affirmé à plusieurs reprises qu’il ne ferait pas un Justin Trudeau de lui-même en reniant son engagement politique à réformer le mode de scrutin. C’est pourtant ce qu’il vient de faire. 

Talonnée par les représentants du MDN et de la Coalition pour la réforme électorale maintenant!, la ministre responsable de la réforme, Mme Sonia LeBel, a elle aussi réaffirmé à plusieurs reprises l’engagement de son gouvernement à aller de l’avant dans ce dossier. Elle déclarait lors de l’adoption du principe du PL 39 le 8 octobre 2020 à l’Assemblée nationale : « malgré la pandémie qui a chamboulé notre calendrier, ma volonté et celle du gouvernement d’aller de l’avant dans cette réforme du mode de scrutin demeure la même ».  Elle a même ajouté, le 28 avril 2021 lors de l’étude des crédits que « le gouvernement n’abandonne pas la réforme et nous ne renions pas nos engagements », se disant « être personnellement convaincue que c’est la bonne chose à faire pour la démocratie du Québec ».

« La pandémie invoquée par le premier ministre pour renier son engagement a bon dos.  Elle n’empêche pas le gouvernement, à bon droit, de débattre actuellement de projets de loi très importants. Pourquoi devient-il subitement impossible d’appeler en étude détaillée le PL 39 ? les parlementaires de QS et du PQ, signataires de l’entente transpartisane, sont pourtant clairement disposés à y participer.  Je tiens à exprimer mon indignation devant un geste aussi désinvolte, devant un premier ministre qui ne pense qu’à ses intérêts et ceux de son parti », a résumé, offusquée, Françoise David, vice-présidente du MDN.

Selon Raphaël Canet, coordonnateur de la Coalition pour la réforme électorale maintenant !, « pour bon nombre de nos militantes et militants qui participeront la semaine prochaine à des marches citoyennes devant des bureaux de députés caquistes dans plusieurs villes du Québec, c’est une véritable douche froide. Tellement de travail a été accompli et un tel consensus social existe autour du modèle proposé dans le PL39, pourquoi ne pas aller de l’avant ? D’ici juin 2022, nous avons encore amplement le temps d’adopter la réforme promise. Un lien de confiance vient de se rompre, les militantes et militants ainsi que les organismes membres de la coalition ne sont pas près d’oublier ce qui s’est passé aujourd’hui ».  

SOURCE : Mouvement Démocratie Nouvelle

CONTACT : 
Raphaël Canet, Coordonnateur, MDN


514 883-9594 / raphael.canet@democratie-nouvelle.qc.ca