LA FTQ EN COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR LE PROJET DE LOI N° 39 ÉTABLISSANT UN NOUVEAU MODE DE SCRUTIN

La FTQ est une organisation membre de la Coalition pour la réforme électorale maintenant!.

QUÉBEC, le 22 janvier 2020 – La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est prête à appuyer le projet de loi n° 39, Loi établissant un nouveau mode de scrutin, à condition que le gouvernement y apporte des amendements permettant, entre autres, de donner au mode de scrutin mixte proportionnel un plus grand degré de proportionnalité pour refléter plus fidèlement la volonté populaire. Aussi, la FTQ s’oppose à ce que ce changement de mode de scrutin soit soumis à un référendum, lequel, selon la proposition du projet de loi, se déroulerait en même temps que la prochaine élection en 2022.

« À ce sujet, la FTQ estime que l’Assemblée nationale a toute la légitimité nécessaire pour adopter cette réforme et que s’il y devait y avoir un référendum, cela devrait se faire avant la prochaine élection. Nous rappelons au gouvernement que la Coalition Avenir Québec, le Parti québécois, Québec solidaire et le Parti vert ont signé en mai 2018 un accord dans lequel ils s’engageaient à réformer le mode de scrutin pour une proportionnelle mixte applicable aux prochaines élections en 2022. La CAQ doit maintenant tenir parole », déclare le secrétaire général de la FTQ Denis Bolduc.

« Pour la FTQ, il est essentiel de rétablir la confiance de la population dans le processus électoral en mettant en place un mode de scrutin qui reflète le mieux le vote exprimé par la population. Le mode de scrutin mixte proportionnel compensatoire avec une liste régionale proposé par le projet de loi est susceptible d’aider à rétablir cette confiance. Cependant, nous estimons qu’il n’y a pas suffisamment de députés de régions (sièges de compensation) dans ce projet de loi et cela doit être bonifié », ajoute le secrétaire général.

« Autre déception, les mesures proposées par ce projet de loi pour atteindre la parité femmes-hommes parmi les candidatures ne sont pas réellement contraignantes. Il faut être plus ambitieux et viser l’égalité femmes-hommes. Finalement, la FTQ en appelle à la bonne volonté des parlementaires : vous avez une occasion formidable de doter le Québec d’un mode de scrutin favorisant une plus grande diversité de représentation tout en conservant un juste équilibre entre les valeurs d’équité et d’efficacité de la gouvernance. Ne ratez pas cette occasion ! », conclut Denis Bolduc.

Pour consulter le mémoire : https://ftq.qc.ca/centre-documentation/memoire-pl39

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

SOURCE FTQ

Renseignements: Jean Laverdière, 514 893-7809, jlaverdiere@ftq.qc.ca

Liens connexes

http://ftq.qc.ca/