MONTRÉAL, le 20 octobre 2021 – Dans son discours inaugural de la nouvelle session prononcé hier à l’Assemblée nationale, le Premier ministre François Legault n’a pas nommé la réforme du mode de scrutin dans ses grandes priorités. Cependant, le projet de loi 39 sur la réforme du mode de scrutin, ainsi que tous les autres projets de loi qui n’avaient pas encore été adoptés au cours de la précédente session, n’est pas mort au feuilleton et demeure au menu des travaux parlementaires. 

La ministre responsable de la réforme électorale, Sonia LeBel, a répété aujourd’hui que le Projet de loi 39 n’est pas abandonné et que la promesse de son parti (de doter le Québec d’un nouveau mode de scrutin de type proportionnel mixte) sera tenue. Toutefois, elle a ajouté que ce dossier n’est pas prioritaire pour le gouvernement.

« Le premier ministre et sa ministre n’ont pas « tiré la plugg» sur la réforme du mode de scrutin au Québec. C’est ce que nous voulions, ainsi que tous les membres de la Coalition pour la réforme électorale maintenant ! qui ont marché devant les bureaux de scrutin de plusieurs députés caquistes dans 8 régions du Québec la semaine dernière. De ce point de vue-là nous sommes relativement satisfaits. La réforme du mode de scrutin demeure dans les cartons du gouvernement. Mais on dit maintenant clairement que n’est pas une priorité! Alors, comme cela est loin d’être cohérent et rassurant, nous poursuivons notre combat et demandons, que le projet de loi 39 se retrouve sur la table de travail de la commission des institutions le plus rapidement possible pour que les députés finissent son étude et l’adoptent avant l’élection générale de l’an prochain », a déclaré Jean-Pierre Charbonneau, président du Mouvement Démocratie Nouvelle.   

« Le Premier ministre nous a parlé d’efficacité, de productivité et de construction d’un avenir meilleur. Très bien. Mais nous lui disons que la modernisation de l’institution politique de base de notre démocratie parlementaire est justement au cœur d’un meilleur avenir pour le Québec », a ajouté Françoise David, la vice-présidente du MDN en rappelant une fois de plus que le gouvernement disposait du temps nécessaire pour respecter son engagement qui doit se réaliser dans le présent mandat se terminant à l’été 2022.  

SOURCE : Mouvement Démocratie Nouvelle

CONTACT : 
Raphaël Canet, Coordonnateur, MDN


514 883-9594 / raphael.canet@democratie-nouvelle.qc.ca