Chargement Évènements

« All Évènements

  • Cet évènement est passé.

Conférence de presse: Kezia Dugdale et Darren Hughes

29 [email protected]:00 - 16:30

CONVOCATION DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

 

 

LE MOUVEMENT DÉMOCRATIE NOUVELLE ACCUEILLE DEUX SOMMITÉS INTERNATIONALES EN MATIÈRE DE RÉFORME DU MODE DE SCRUTIN

 

Se donner tous les outils pour réformer notre démocratie et

redonner confiance à la population

 

 

Montréal, le 24 mai 2019 – Le MDN a récemment eu la possibilité d’organiser la visite au Québec d’invités internationaux de marque, sommités en matière de réforme du mode de scrutin : une élue écossaise en exercice, Kezia Dugdale, et un ancien ministre de la Nouvelle-Zélande maintenant directeur général de la Electoral Reform Society de Grande-Bretagne, Darren Hughes. Leur visite a pour but de partager leurs expériences avec des modes de scrutin proportionnel mixte compensatoire.

 

Ainsi, en compagnie du président et du directeur général du Mouvement Démocratie Nouvelle, Jean-Pierre Charbonneau et Jean-Sébastien Dufresne, Mme Dugdale et M. Hugues seront à Québec les 28 et 29 mai pour rencontrer des élus et des personnes impliquées dans la réforme du mode de scrutin au Québec.

 

Le mercredi 29 mai à 16h, Mme Dugdale et Mr Hugues, Mr Charbonneau et Mr Dufresne invitent les membres de la Tribune parlementaire à une conférence de presse au cours de laquelle un bilan de leur visite sera fait. Ils se feront un plaisir de répondre aux questions des médias au sujet de la réforme du mode de scrutin, ainsi que de leurs réalisations et expériences dans le cadre de leurs fonctions actuelles et passées pouvant inspirer la réforme québécoise.

 

AIDE-MÉMOIRE

Quoi?         Conférence de presse – bilan de visite et témoignages

Quand?     Mercredi 29 mai à 16h

Où?             Édifice André-Laurendeau

1050, rue des Parlementaires

1er étage — salle Jacques-L’Archevêque

Qui?            Kezia Dugdale, députée au Parlement écossais pour la région de Lothian

Darren Hughes, directeur général de la Electoral Reform Society de Grande-Bretagne

Jean-Pierre Charbonneau, président du Mouvement Démocratie Nouvelle

Jean-Sébastien Dufresne, directeur général du Mouvement Démocratie Nouvelle

 

Kezia Dugdale est députée au Parlement écossais pour la région de Lothian. Elle a été la cheffe du Parti travailliste de l’Écosse, après en avoir été cheffe adjointe, porte-parole en matière d’emploi des jeunes ainsi que porte-parole en matière d’éducation et l’apprentissage continu. En juillet, elle assumera le rôle de Directrice de l’Institut John Smith, un groupe de réflexion basé à l’Université de Glasgow dédié à élever le niveau du discours public et à promouvoir le service public.

 

Darren Hughes est directeur général de la Electoral Reform Society de Grande-Bretagne, une organisation indépendante qui défend les droits des électeurs et milite pour une meilleure démocratie en Grande-Bretagne et Irlande du Nord. Originaire de la Nouvelle-Zélande, il a été élu à la Chambre de représentants à l’âge de 24 ans et a siégé pendant trois mandats. Il a été ministre, porte-parole de l’opposition, whip et chef adjoint. La Nouvelle-Zélande a un système proportionnel depuis 20 ans et Darren croit fermement que ce système permet une représentation plus juste de la population et contribue à l’amélioration de la culture de la politique.

 

L’exemple de l’Écosse

Depuis l’établissement en 1999 de Holyrood, le parlement écossais, les députées et députés écossais sont élus selon un mode de scrutin mixte. Avec ce système, 73 députés écossais représentent des circonscriptions locales et sont élus par pluralité, c’est-à-dire sous le système uninominal majoritaire à un tour que nous connaissons au Québec actuellement. 56 députés supplémentaires sont élus dans huit régions, avec sept députés par région. Cette formule permet de respecter les choix de parti des Écossais tout en préservant la place importante des régions dans cette société. Comme députée pour la région de Lothian depuis 2011, Kezia Dugdale pourra démystifier ce système pour les députés de l’Assemblée nationale qui souhaitent comprendre l’impact de la réforme du mode de scrutin sur leur travail quotidien de représentants territoriaux et de législateurs.

 

L’exemple de la Nouvelle-Zélande

Il y a 23 ans, la Nouvelle-Zélande tenait ses premières élections avec un mode de scrutin mixte. Celui-ci a remplacé le scrutin uninominal majoritaire à un tour hérité du Parlement de Westminster. Comme en Écosse, leur parlement est composé de députés locaux et de députés de liste. Durant ses mandats à la Chambre de représentants en Nouvelle-Zélande, Darren Hughes a occupé les deux rôles. Il pourra donc répondre aux questions des élus québécois qui se demandent comment les députés locaux et députés de liste arrivent à travailler ensemble et à répondre aux besoins de la population. En tant que Directeur de la Electoral Reform Society, Darren Hughes est également expert de systèmes électoraux, en particulier de la transition des systèmes basés sur le modèle de Westminster à des systèmes proportionnels.

 

 

Détails

Date :
29 mai
Heure :
16:00 - 16:30

Organisateur

MDN

Lieu

1050, rue des parlementaires
1050, rue des parlementaires
Québec, Québec H2L 2Y7 Canada
+ Google Map