LE PREMIER MINISTRE LEGAULT DOIT ASSUMER UN LEADERSHIP IMPORTANT DANS L’ADOPTION D’UNE RÉFORME DU MODE DE SCRUTIN PAR LA POPULATION

La ministre de la justice a déposé aujourd’hui un projet d’amendements relatifs aux règles qui encadreraient un éventuel référendum sur le mode de scrutin au Québec. Le Mouvement Démocratie Nouvelle réitère qu’un référendum ne lui parait pas nécessaire sur cette réforme tant attendue.

Lire la suite

LA COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR LA RÉFORME DU MODE DE SCRUTIN, ÇA PRESSE !

Coalition pour la réforme électorale maintenant!
Suite à la tenue de son assemblée générale extraordinaire visant l’étude du projet de loi établissant un nouveau mode de scrutin, la Coalition pour la réforme électorale maintenant! presse le gouvernement de mettre sur pied le plus rapidement possible la commission parlementaire qui se penchera sur PL39.

Lire la suite

LES MEMBRES DU MDN SE SONT RÉUNIS LORS D’UNE ASSEMBLÉE SPÉCIALE POUR ÉCHANGER SUR LE PROJET DE LOI 39

Lors de la dernière assemblée annuelle tenue en janvier 2019, il avait été convenu qu’une assemblée spéciale soit convoquée sur le seul sujet de loi 39, après le dépôt attendu d’un projet de loi sur la réforme. Or le projet de loi 39, Loi établissant un nouveau mode de scrutin, a été rendu public, le mercredi 25 septembre 2019. Trois jours plus tard, les membres convoqués à l’avance, se réunissaient au Centre St-Pierre à Montréal pour en discuter.

Lire la suite

UNE PRIME AUX VAINQUEURS INACCEPTABLE

Après avoir passé au peigne fin le projet de loi no 39, intitulé « Loi établissant un nouveau mode de scrutin », déposé la semaine dernière par le gouvernement de la CAQ, le Mouvement Démocratie Nouvelle (MDN) a découvert ce qui a toutes les apparences d’une manœuvre visant à favoriser les partis établis et en particulier le parti dominant.

Lire la suite

QUAND LA CAQ NOIE LE POISSON

La FAE est une organisation membre de la Coalition pour la réforme électorale maintenant!.
Selon la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), bien que le gouvernement de François Legault ait tenu parole en déposant, avant le 1er octobre, un projet de loi portant sur une réforme du mode de scrutin, le premier ministre ainsi que sa ministre responsable du dossier, Sonia Lebel, manquent de courage politique en proposant un référendum plutôt qu’en procédant à une réforme en bonne et due forme dans un premier mandat, tel que promis en campagne électorale.

Lire la suite