Eminem insulte les artistes dans son nouveau single « Houdini »

« Houdini » aussi s’autodévalorise
Eminem porte un coup tous azimuts dans son nouveau single

Le rappeur américain Eminem est de retour : après quatre ans, il sort à nouveau de la musique, le premier single est sur le marché depuis quelques jours. Et cela montre qu'Eminem est toujours le même à bien des égards, notamment lorsqu'il s'agit de critiquer les autres. Mais il lui reste aussi quelques mots pour lui.

Quatre ans après son dernier album « Music to Be Murdered By », la légende du rap Eminem est de retour avec de nouvelles musiques. Comme on pouvait s'y attendre de la part du musicien scandaleux, le premier single de son douzième album studio « The Death of Slim Shady (Coup de Grâce) », annoncé pour l'été, suscite déjà de nombreuses discussions.

Dans la chanson « Houdini », qu'il a sortie vendredi dernier avec une vidéo somptueusement produite, il dit au revoir à son alter ego Slim Shady, fondé dans les années 1990. Il en profite également pour lancer des paroles stridentes contre ses collègues musiciens et le reste du monde. Cependant, ses déclarations sont si déroutantes et contradictoires que leur véritable signification reste pour la plupart vague.

La drag queen Ru Paul est critiquée

Le rappeur n'est que relativement précis dans sa critique de l'icône du drag Ru Paul, qu'il insulte en plusieurs lignes comme un « cul de serpent », un « travesti masculin » ou une « mauvaise salope ». Dans d'autres lignes, il fait une référence ironique à la rappeuse Megan Thee Stallion, qui a été blessée à plusieurs reprises aux pieds par le rappeur canadien Tory Lanez après une dispute en 2020. La pièce contient également un coup mordant contre le chanteur R. Kelly, qui a été reconnu coupable de crimes sexuels.

« Mon chat transgenre est siamois »

Malgré un tel scandale, la vague d'indignation face au nouveau travail du musicien accusé à plusieurs reprises d'homophobie est limitée. En général, Eminem semble célébrer la majorité de ses airs abusifs pour des raisons dramatiques et humoristiques.

Cela apparaît clairement notamment dans les passages de texte dans lesquels il dit à ses propres enfants « Va te faire foutre » ou se moque de son propre chat avec des lignes vives. À ce sujet, il chante quelque chose comme : « Mon chat transgenre est siamois/S'identifie comme noir mais agit comme chinois ».

« Je suis un plus gros connard que les cactus »

Il ne reste pas non plus sans commentaires dans la chanson, se moquant de la toxicomanie qu'il a surmontée au début de sa carrière ou se livrant à des déclarations comme « Je suis un plus gros connard que les cactus/C'est la raison pour laquelle ces mots piquent ». , comme si vous étiez attaqué par des abeilles.

Même ses fans inconditionnels seraient probablement d’accord avec cette déclaration avec un sourire aux lèvres. Comme le montrent clairement leurs commentaires enthousiastes sur la publication Instagram d'Eminem à propos de la nouvelle chanson, ils la célèbrent déjà comme un nouveau classique de l'icône du rap.