La jetée a besoin de réparations : les États-Unis suspendent leur aide à Gaza à travers la Méditerranée

La jetée a besoin de réparations
Les États-Unis suspendent leur aide à Gaza à travers la Méditerranée

Les habitants désespérés de la bande de Gaza doivent attendre plus longtemps pour recevoir de l'aide – du moins via la Méditerranée. Les vagues ont apparemment heurté si violemment la jetée installée par les États-Unis qu'elle a été endommagée. Les réparations prendront du temps et les livraisons devront être suspendues.

Une jetée de fortune construite par les États-Unis sur la côte de la bande de Gaza a été endommagée par de hautes vagues. L'acheminement des secours a donc été temporairement interrompu, a rapporté l'agence de presse AP, citant trois sources au sein des autorités américaines. Le quai JLOTS (Joint Logistics Over The Shore) est devenu opérationnel la semaine dernière, offrant un moyen supplémentaire d'acheminer la nourriture dont la bande de Gaza a un besoin urgent.

La porte-parole du Pentagone, Sabrina Singh, a confirmé plus tard aux journalistes que la jetée avait été endommagée. Il serait éloigné de la côte de la bande de Gaza et emmené à Ashdod, dans le sud d'Israël. Là, il devrait être réparé par le personnel du Commandement central américain. Les travaux prendraient « au moins plus d’une semaine ». La jetée temporaire sera ensuite à nouveau ancrée sur la côte de la bande de Gaza.

Ce n'est pas le premier revers dans la mise en service de la jetée, dont la construction a coûté 320 millions de dollars (environ 295 millions d'euros). Trois soldats américains ont été blessés dans des accidents survenus sur le quai de fortune. Quatre navires s'y sont échoués dans une mer agitée. La semaine dernière, les livraisons d'aide aux Palestiniens dans le besoin ont été suspendues après que des camions transportant des fournitures en provenance du quai ont été pris d'assaut et qu'un homme a été abattu. Vendredi dernier, le Pentagone a déclaré que l'armée américaine essayait de trouver des itinéraires alternatifs plus sûrs pour les camions, en coopération avec l'ONU et les autorités israéliennes.

USA : les livraisons par quai ne suffisent pas

En raison des hautes vagues et de la mer agitée, quatre bateaux militaires américains sur lesquels étaient chargés des secours et sur lesquels des cargos se dirigeaient vers une plate-forme à quelques kilomètres de la côte se sont détachés de leurs amarres samedi. Depuis la plate-forme, les bateaux étaient censés transporter les marchandises jusqu'au quai accolé à la plage, où la charge était finalement hissée sur des camions en attente.

Avant les dégâts causés par les intempéries sur la jetée de fortune et l'arrêt des opérations, plus de 820 tonnes de nourriture avaient été livrées à Gaza via la jetée vendredi. Mais les responsables américains ont souligné à plusieurs reprises que la jetée ne pouvait pas accueillir la quantité nécessaire de fournitures pour les habitants affamés de la bande de Gaza. Il est plutôt nécessaire d’ouvrir davantage de points de contrôle pour les camions transportant des secours.