Acheminement de l'aide par voie maritime : les États-Unis ancrent un port flottant au large de Gaza

Fournitures de secours par voie maritime
Les États-Unis ancrent un port flottant au large de Gaza

Le port flottant américain au large de Gaza est terminé. Les fournitures humanitaires destinées aux habitants de la bande de Gaza doivent y être déchargées puis distribuées aux organisations humanitaires sur un quai contrôlé par Israël.

L'armée américaine a achevé la construction d'un port de fortune pour les livraisons d'aide à la bande de Gaza. Les soldats ont ancré la jetée dans la matinée, a indiqué le commandement central américain. Il a souligné qu'aucun soldat américain n'était entré dans la bande de Gaza. Les premiers secours devraient être acheminés dans les prochains jours avec l'aide des Nations Unies.

Après des difficultés logistiques et météorologiques, la jetée flottante est destinée à augmenter le montant de l'aide aux Palestiniens de la zone côtière. Cependant, le système n’est pas destiné à remplacer les livraisons terrestres, beaucoup moins chères, que les organisations humanitaires considèrent comme plus durables. Les marchandises doivent être stockées dans une installation portuaire contrôlée par Israël au sud-ouest de la ville de Gaza, puis distribuées par les organisations humanitaires.

Les soldats américains n’entreront pas dans la bande de Gaza, comme les responsables américains l’ont souligné à plusieurs reprises. Ils ont toutefois reconnu le risque d’un déploiement à proximité de la zone de guerre. Un plan de sécurité pour les employés américains a été élaboré en collaboration avec Israël, a déclaré le vice-amiral Brad Cooper, commandant adjoint du commandement central américain. « Nous sommes convaincus que ces garanties protégeront les personnes impliquées. »

Un port flottant devrait garantir l'acheminement de l'aide

Un premier cargo chargé de 475 palettes de nourriture a quitté Chypre la semaine dernière. Il a rencontré le navire de guerre américain Roy P. Benavidez, ancré au large des côtes de la bande de Gaza. Les palettes de secours du « MV Sagamore », battant pavillon américain, ont été rechargées sur le « Benavidez ». Le Pentagone a déclaré que ce processus visait à garantir que les fournitures de secours puissent être acheminées rapidement dès que le port temporaire serait prêt.

Après qu'Israël a fermé les postes frontaliers de la bande de Gaza, plusieurs convois humanitaires ont été attaqués et pillés par voie terrestre ces derniers mois. Les États-Unis ont alors commencé à larguer de l’aide par voie aérienne et ont annoncé en mars qu’ils construiraient un port flottant devant le port contrôlé par le Hamas dans la ville de Gaza.