Première apparition depuis les allégations : James Franco est de retour

Première comparution depuis les allégations
James Franco est de retour

James Franco est de nouveau sur le devant de la scène. Il y a cinq ans, l'acteur s'est retiré de la scène publique après que plusieurs femmes l'ont accusé de harcèlement sexuel et que son école de théâtre soit tombée en discrédit. Il est désormais sur le tapis rouge à Cannes. A ses côtés : sa petite amie Izabel Pakzad.

James Franco est de nouveau apparu sur le tapis rouge vendredi soir après cinq ans. L'acteur américain a assisté au Festival de Cannes avec sa petite amie Izabel Pakzad. Les deux hommes sont apparus amoureux et dans un look de partenaire élégant lors de la première du film de Giorgos Lanthimos « Kinds of Kindness ».

Franco portait un smoking noir avec un nœud papillon et une chemise blanche en dessous. Des lunettes de soleil et des chaussures habillées en cuir verni brillant ont apporté des points forts supplémentaires. L'ami Pakzad est également venu dans un tailleur-pantalon noir orné de chaînes dorées. Les deux sont en couple depuis sept ans.

Franco est en visite à Cannes pour promouvoir le projet de film commun « The Razor's Edge » avec Tommy Lee Jones. L'homme de 46 ans joue l'un des rôles principaux dans le nouveau thriller d'action, comme cela a été récemment annoncé.

Interruption de carrière il y a cinq ans

C'est la première fois depuis longtemps que James Franco fait une apparition sur le tapis rouge. L'acteur a pris sa retraite en 2019 après que plusieurs femmes l'aient accusé de harcèlement sexuel un an plus tôt. En outre, les pratiques de son école de théâtre ont également fait la une des journaux négatifs.

Les étudiants de l'école de cinéma et de théâtre Studio 4, désormais fermée, ont accusé l'acteur et ses partenaires de les pousser à des scènes de sexe de plus en plus explicites. En 2021, Franco a accepté de payer 2,2 millions de dollars pour régler le procès.

Lors d'une longue conversation avec Jess Cagle de la radio SiriusXM, Franco a expliqué qu'à l'époque, il pensait que ses actions étaient acceptables parce que le sexe était « consensuel ». « J'avoue que j'ai couché avec des étudiantes (…) et c'était mal », a-t-il déclaré. Il n’était « pas lucide » à l’époque.