À la centrale nucléaire de Khmelnytskyi : l’Ukraine construit deux nouveaux réacteurs nucléaires

À la centrale nucléaire de Khmelnytskyi
L'Ukraine construit deux nouveaux réacteurs nucléaires

La Russie a récemment de nouveau bombardé massivement les infrastructures énergétiques ukrainiennes. En conséquence, l’électricité et le chauffage tombent en panne à plusieurs reprises. Kiev souhaite se positionner plus largement et souhaite donc construire deux nouveaux blocs de réacteurs dans une centrale nucléaire. Les États-Unis devraient y contribuer.

L'Ukraine a commencé à construire deux réacteurs nucléaires supplémentaires dans l'ouest du pays, dans un contexte d'attaques continues contre ses installations énergétiques. L'agence de presse Interfax-Ukraine rapporte que la première pierre des réacteurs 5 et 6 de la centrale nucléaire de Khmelnytskyi a été posée en présence du ministre de l'Energie Herman Halushchenko et de l'ambassadrice américaine à Kiev Bridget Brink. La cérémonie aurait eu lieu jeudi, mais n'a été annoncée que maintenant pour des raisons de sécurité.

Contrairement à d'autres types de centrales électriques, la Russie a jusqu'à présent épargné les installations nucléaires de ses attaques de drones et de missiles, également parce qu'elle était consciente que cela pourrait provoquer une catastrophe nucléaire dont l'ampleur est difficile à évaluer.

Les blocs sont construits en collaboration avec la société américaine d'énergie nucléaire Westinghouse. Il s'agit de réacteurs à eau sous pression de type AP 1000 avec une durée de vie d'au moins 60 ans, selon l'entreprise. « Il s'agit d'une technologie plus moderne et plus sûre que celle que nous utilisons actuellement », a déclaré Petro Kotin, PDG par intérim de l'opérateur ukrainien d'énergie nucléaire Enerhoatom. Il a salué cela comme une étape vers un nouvel approvisionnement énergétique sûr et fiable. La durée de construction d'un réacteur est estimée à quatre à cinq ans et son coût à environ cinq milliards de dollars.

Les nouveaux réacteurs ne représentent pas une solution rapide aux problèmes d'approvisionnement énergétique de l'Ukraine. La Russie, qui a lancé une guerre d'agression contre l'Ukraine il y a plus de deux ans, bombarde systématiquement les installations d'approvisionnement énergétique du pays. Plus récemment, elle a ciblé avec ses missiles spécifiquement des centrales thermiques et hydroélectriques – le système de défense aérienne ukrainien est surchargé compte tenu du grand nombre d’attaques.