Communiqué de presse – Sol Zanetti

QUÉBEC, le 14 avril 2021 /CNW Telbec/ – À l’approche de la date limite pour que le projet de loi 39 soit bel et bien adopté dans les délais prescrits par le DGEQ, le député de Québec solidaire responsable des institutions démocratiques, Sol Zanetti, presse le gouvernement de procéder rapidement à l’étude détaillée du projet de loi à l’Assemblée nationale, afin de doter le Québec d’un mode de scrutin de type proportionnel mixte compensatoire.

« Je crois encore qu’il est possible d’adopter ce projet de loi si le gouvernement l’amène en commission dès la semaine prochaine. Il est minuit moins une, ce n’est plus le temps de niaiser. Il ne faut absolument pas que le retard accumulé soit une excuse pour que la CAQ se défile sur sa promesse, c’est trop important », affirme le député de Jean-Lesage.

Le projet de loi 39 répondrait à un besoin criant de changement par rapport à la distribution des sièges en chambre.

« Malheureusement, ça ne semble pas être une priorité pour François Legault qui s’en tient au silence radio depuis ce temps. Pourtant, la réforme du mode de scrutin est absolument nécessaire pour assurer la valeur de chaque vote. Les Québécoises et les Québécois méritent d’exercer leur droit de vote dans un système égalitaire et réellement représentatif de la population. On se réjouissait de l’enthousiasme de la CAQ face à cette réforme en 2018, mais il semblerait que cet enthousiasme commence à dangereusement s’affaiblir. Aujourd’hui, je commence à avoir peur qu’on manque de temps pour l’adopter », ajoute Sol Zanetti.

Désireux de contribuer de la manière la plus efficace possible à ce dossier, Québec solidaire rappelle que l’étude de ce projet de loi pourrait tout aussi bien se faire par la Commission des institutions ou, de consentement avec les groupes parlementaires et les député-es indépendant-es, à toute autre commission parlementaire permanente, spéciale ou en commission plénière si nécessaire.



-30-

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire